Sur cette page nous vous proposons des idées de lecture, pour vous ou à prescrire à vos internes. Nous faisons le choix de rester dans le champ de la "littérature", les ouvrages pratiques seront évoqués par la suite dans un autre chapitre.Plus quelques films et BD pour ceux qui n'aiment pas lire.


Nous commencerons par l'incontournable "Maladie de Sachs", fondamental dans sa description de la médecine générale.

Son auteur prolifique, notre confrère Martin Winckler, dont vous pouvez retrouver ses écrits dans la rubrique blog a parfois des prises de positions surprenantes et qui secouent la profession. Son ouvrage "les Brutes en blanc" dont le titre fit tant polémique, il se faisait plutôt un clin d'œil à la série de Jean-Paul Escande: Les hommes en blanc (conseillée aussi pour un regard historique sur la formation médicale au temps de l'externat).

Du même auteur vous ne pouvez pas passer à coté du "Chœur des femmes", et du plus récent "Ecole des soignantes".


John Irving "L'Œuvre de Dieu, la Part du Diable", passionnant roman sur l'engagement nécessaire d'un médecin à une époque ou la loi Veil n'existait pas , pour éviter aux femmes de tomber dans des mains dangereuses. 


Jean-Claude Ruffin, notre confrère romancier, diplomate, humanitaire, outre son Rouge-Brésil et l'Abyssin, a écrit sur la vocation médicale et l'engagement humanitaire et la vocation médicale dans "un léopard sous le garrot". 


Christian Lehmann , que l'on retrouve aussi dans notre rubrique blog, est l'auteur de nombreux romans, notamment la trilogie "No pasaran". Parmi ses romans on retrouve le milieu médical dans "la tribu" et "une question de confiance". Ici nous vous conseillons la lecture de "Patients, si vous saviez … confessions d'un médecin généraliste" qui jette un regard incisif et indigné sur la profession et la gestion politique de notre métier. 

A compléter par la lecture de "Les fossoyeurs", qui dénonce la mise à sac de notre système de santé par les politiques et les lobbys. 


Pour les internes moins intéressés par la littérature vous pouvez leur conseiller quelques BD:

« Les Bidochons assujettis sociaux » de Binet, ou les mangas incontournables « Black Jack » de Osamu Tezuka et « Say Hello to Black Jack » de Shah Sato. Puisqu’on est au Japon vous pouvez recommander un film « Barberousse » de Kurosawa, sur l’apprentissage d’un jeune médecin.

 

 

Rubrique amenée à s'enrichir prochainement…